Le programme du MBA FI est conçu, principalement, pour les professionnels des établissement financiers intégrant ou désirant intégrer l'industrie de la finance islamique, sans distiction de religion.

Des conférences sur différentes thématiques de la finance islamique sont aussi prévues. Le programme est également ouvert à une population d'étudiants qui pourrait par la suite intégrer des programmes de jeunes professionnels du Groupe de la Banque Islamique de Développement(BID) et d'autres institutions de développement.

Contexte et objectifs

 Même si l'industrie de la finance islamique connaît un développement fulgurant dans de nombreuses parties du monde, il convient de noter que tel n'est pas le cas pour les pays francophones, particulièrement ceux de l'Afrique. Toufefois, au cours des dernières années, l'on assiste à une introduction progressive et effective de la finance islamique dans cette région du monde. Avec l'évolution en vue du cadre réglementaire, l'on s'attend à une forte demande des services financiers islamiques et à une multiplication d'institutions financières islamique.

Un important travail de formation, de renforcement des capacités et de communication sera nécessaire, pour accompager le développement de cette forme de finance.

L'offre de programmes éducatifs bien conçus ainsi que la recherche et le conseil en finance islamique semblent donc être d'une nécessité impérieuse dans ce contexte. Ainsi, sur l'initiative conjointe de la Société Islamique pour le Développement du secteur privé (SID ou ICD en anglais) une filiale du Groupe de la Banque Islamique de Développement (BID) et du Centre Africain d'Etudes Supérieures en Gestion (CESAG), le projet de l'Académie Ouest Africaine de la Finance Islamique (AOAFI ou WAIFA en Anglais - West African Islamic Finance Academy) est conçu pour jouer un rôle majeur dans le développement de la finance islamique dans les pays d'Afrique subsaharienne.

L'Académie se donne pour mission de contribuer au développement durable de l'Afrique par la formation, la recherche et la consultation en finance islamique. Elle vise à devenir, à l'horizon 2020, un centre international d'excellence et de référence en économie et en finance islamiques qui rayonnera en Afrique.

Les principales activités de l'AOAFI sont :

  • la formation (MBA, certificats, séminaires),
  • la recherche et le conseil

Le programme de MBA en Finance Islamique (FI) vise :

  • à offrir aux participants une compréhension intégrée des fondamentaux de la finance et du doit musulman ;
  • à leur permettre d'avoir une bonne maitrise des outils de gestion des opérations dans les institutions de finance islamique ;
  • à renforcer leurs capacités pour leur permettre de trouver des solutions innovantes aux problèmes de la finance islamique aux niveaux institutionnel, organisationnel et des produits.

Débouchés

  • les métiers de banque islamique & microfinance islamique ;
  • les métiers de l'assurance islamique (Takafoul) ;
  • spécialistes des marchés financiers islamiques ;
  • spécialistes de finance islamique dans certains ministères ;
  • spécialiste de finance islamique dans les cabinets d'avocats, d'expertise comptables, etc.) ;
  • spécialistes de finance islamique dans les établissements académiques ;

Les enseignements sont assurés par des experts de dimension internationale. Quelques modules seront dispensés en Anglais.

Public-cible

Le programme du MBA FI est conçu principalement pour les professionnels des établissement financiers intégrant ou désirant intégrer l'industrie de la finance islamique, sans distinction de religion. En particulier il est destiné aux :
  • employés du groupe de la BID et de ses filiales ;
  • employés des institutions financières ;
  • employés des Banques centrales ;
  • agents des professions libérales (cabinets d'avocats, d'expertise comptable,...) ;
  • employés des administrations publiques ;
  • nouveaux diplômés ;
  • etc.

Conditions d'admission

L'accès à la formation se fera sur étude du dossier.

 CONDITIONS
Pour être admis dans la formation, le candidat doit :

  • être titulaire d'un diplôme de niveau BAC+4 admis en économie, gestion, droit ou tout autre diplôme admis en équivalence par le CAMES (Conseil Africain et Malgache pour l'Enseignement Supérieur) ou par le jury d'admission du CESAG.
  • faire acte de candidature par le retrait et le dépôt d'un "dossier individuel d'admission" dûment rempli et contenant toutes les pièces requises au plus tard à la date limite fixée par le CESAG.

Le dossier du candidat doit comporter :

  • le formulaire du dossier de candidature dûment rempli ;
  • les photocopies légalisées des diplômes et documents relatifs aux conditions exigées.

ADMISSION

L'admission est prononcée après examen des dossiers présentés.

La liste définitive des candidats autorisés à s'inscrire est établie par le jury d'admission du CESAG et diffusée sur le site Internet du CESAG et par courriers postal et électronique.

Les candidats admis commencent leur scolarité l'année de leur admission.

Approche pédagogique

La démarche pédagogique adopté est basée sur un large recours :

  • à la méthode des cas, aux jeux de rôles et aux exercices de simulation ;
  • à l'alternance cours/missions en entreprise, notamment à travers les stages, les visites d'entreprises...;
  • à la valorisation de l'expérience individuelle des participants et aux échanges permettant le développement rapide des compétences ;
  • au développpement des capacités d'écoutes, d'action, de leadership et de travail en équipe ;
  • à des échanges avec de professionnels à travers un cycle de conférences.

Durée de la formation

La durée de la formation est de 550 heures (60 crédits) étalée sur l'année universitaire (Oct. N à Oct N+1).

La formation est organisée en (05) regroupements de 4 semaines à Dakar.

Heures de cours : du lundi au vendredi de 15h à 21h, samedi de 9h à 15h

Frais de scolarité

3 500 000 FCFA 

Dossier individuel d’ admission