• (221)33 839 73 60
  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Contexte et justification de la formation

Même si l'industrie de la finance islamique connaît un essor fulgurant dans de nombreuses parties du monde, il convient de noter que tel n’est pas le cas pour les pays francophones, particulièrement ceux de l’Afrique. Toutefois, au cours de ces dernières années, nous assistons à des initiatives majeures relatives à la finance islamique dans cette région du monde. Ainsi, la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) comme la Conférence interafricaine des marchés d'assurance (CIMA) ont publié des textes encadrant les activités de la finance islamique dans leur domaine respectif. Ceciaugure d’intéressantes perspectives de développement, qui pourrait se manifester par une multiplication d’institutions financières islamiques, dans les mois à venir. 
Un important travail de formation, de renforcement des capacités et de communication sera nécessaire, pour accompagner le développement de cette nouvelle forme de finance.
L’offre de programmes éducatifs bien conçus ainsi que la recherche et le conseil en finance islamique semblent donc être d’une nécessité impérieuse dans ce contexte. Ainsi, sur l’initiative conjointe de la Société Islamique pour le Développent du secteur privé (SID ou ICD en Anglais) une filiale du Groupe de la Banque Islamique de Développement (BID)  et du Centre Africain d’Etudes Supérieures en Gestion (CESAG), le projet de l’Académie Ouest Africaine de la Finance Islamique (AOAFI ou WAIFA en Anglais – West African Islamic Finance Academy) est conçu pour jouer un rôle majeur dans le développement de la finance islamique dans les pays d'Afrique subsaharienne.
L’Académie se donne pour mission de contribuer au développement durable de l’Afrique par la formation, la recherche et le conseil en finance islamique. Elle vise à devenir, à l’horizon 2025, un centre international d'excellence et de référence en économie et en finance islamiques qui rayonnera en Afrique.
Les principales activités de l’AOAFI sont :
  • la formation (MBA, certificats, séminaires),
  • la recherche et
  • le conseil.
Flex Admin

Objectifs de la formation

De façon générale, le Programme MBA en Finance islamique contribue au renforcement des capacités des acteurs de la finance islamique. Au terme de la formation, les étudiants doivent mobiliser des connaissances conceptuelles et techniques en vue de développer les activités des Institutions Financières Islamiques (IFI) en contexte africain.
Plus spécifiquement, les objectifs du Programme peuvent se décliner en savoir, savoir-faire et savoir-être.

Public concerné

Le programme du MBA FI est conçu, principalement, pour les professionnels des établissements financiers intégrant ou désirant intégrer l’industrie de la finance islamique, sans distinction de religion. En particulier, il est destiné aux :

  • employés du groupe de la BID et de ses filiales ;
  • employés des institutions financières ;
  • employés des Banques centrales ;
  • agents des professions libérales (cabinets d’avocats, d’expertise comptable, …);
  • employés des administrations publiques ;
  • nouveaux diplômés ;

Profil de sortie

Le MBA FI prépare à l’ensemble des métiers liés à la finance islamique, qu’ils soient de banque, de marchés financiers, d’assurance et des institutions de la finance sociale islamique.

Débouché

  • les métiers de banque islamique & microfinance islamique ;
  • les métiers de l’assurance islamique (Takafoul);
  • spécialistes des marchés financiers islamiques ;
  • spécialistes de finance islamique dans certains ministères ;
  • spécialistes de finance islamique dans les cabinets, d’avocats, d’expertise comptable, etc.) ;
  • spécialistes de finance islamique dans les établissements académiques ;

Admission dans la formation

Pour faire acte de candidature :

  • compléter le dossier de candidature au MBA FI en ligne
  • déposer les photocopies légalisées des diplômes et documents relatifs aux conditions exigées.

Conditions d’admission dans la formation

L’accès à la formation se fera sur étude du dossier.

Les conditions d’admission seront les suivantes :

  • être titulaire d’un diplôme de niveau BAC+4 en économie, en gestion ou en droit ou de tout autre diplôme admis en équivalence par le CAMES (Conseil Africain et Malgache pour l’Enseignement Supérieur) ou par le jury d’admission du CESAG ;
  • aller sur ce lien "http://inscriptions.cesag.sn/web/signup" pour remplir les informations permettant la création d'un compte pour compléter le dossier de candidature au MBA FI du CESAG.
  • Avoir au moins deux ans d’expérience professionnelle sauf dérogation ;

Un bon niveau en Anglais est vivement souhaité.

 Admission

L’admission est prononcée après examen des dossiers présentés.

La liste définitive des candidats autorisés à s’inscrire est établie par le jury d’admission du CESAG et diffusée sur le site Internet du CESAG et par courriers postal et électronique.

Les candidats admis commencent leur scolarité l’année de leur admission.

Organisation de la formation

La formation est structurée autour d’enseignements, organisés en Cours Magistraux (CM), Travaux Dirigés (TD) ou Travaux Pratiques (TP),Travaux Personnels de l’Etudiant (TPE), de pratiques professionnelles (stage, séminaires, visite d’entreprise, de travaux d’intérêt communautaire, …) et de production d’un travail personnel sous la forme d’un mémoire ou d’un projet professionnel.

La formation comporte 590 heures d’enseignements obligatoires, structurés en onze (11) Unités d’Enseignement (UE). Ces dernières constituées des ensembles cohérents d’enseignement qui contribuent à l’acquisition de savoir, au développement de savoir-faire et à l’acquisition d’un savoir indispensable aux métiers auxquels préparent la formation.

Ces enseignements sont complétés par un travail personnel estimé à 510 heures.

Deux options (classes) sont offertes pour suivre la formation :

  • une classe avec des enseignements organisés en 5 regroupements de 4 semaines à Dakar ;
  • une autre en cours du soir.

Approche pédagogique

Le programme est bilingue (français et anglais) et fondés sur la pédagogie pour adultes, avec un large recours :

  • à l’alternance cours, séminaires, conférences ;
  • à la méthode des cas ;
  • aux travaux individuels et de groupe ;
  • aux exposés.

 

Méthodes d’évaluation des connaissances et des compétences

Pour chaque Eléments Constitutifs des Unités d’Enseignement (ECUE), chaque étudiant est évalué sur la base :

  • d’un contrôle continu (travail individuel de l’étudiant, travail de groupe, etc.) qui représente 40% de la note finale ;
  • d’un examen final qui constitue 60% de la note finale.

La nature des épreuves varie selon l’Enseignement. Plusieurs modalités, peuvent être combinées : examen écrit, travail personnel ou de groupe, QCM, examen oral, mise en situation, présentation ou soutenance de travail de recherche documentaire. Le syllabus de chaque Elément Constitutif des Unités d’Enseignement (ECUE) précise les modalités pratiques de chacune des composantes de l’évaluation des étudiants.

L’étudiant qui a obtenu une moyenne inférieure à 10/20 pour une UE ou une notre inférieure à 07/20 pour une ou plusieurs ECUE doit passer un examen de rattrapage.

 

Pratique Professionnelle

La pratique professionnelle est obligatoire pour la validation du parcours dans le programme de MBA FI. Les étudiants ne justifiant pas d’une expérience professionnelle suffisant lors de leur admission dans le programme doivent effectuer un stage d’une durée minimum de deux mois ou un service à la communauté validée par le Responsable pédagogique du MBA.

En outre, après la phase théorique de la formation, chaque étudiant doit préparer et soutenir devant, un jury désigné par le CESAG, un mémoire ou un projet professionnel.

En cas de non-soutenance ou d’obtention d’une note inférieure à 12/20 au mémoire ou au Projet Professionnel, l’étudiant doit présenter un nouveau mémoire ou rapport de stage au plus tard un an après la date initiale de soutenance.

 

Calendrier de la formation

Chaque année académique, la formation se déroule selon le calendrier suivant :

            Date de la rentrée                                           octobre

Fin des enseignements                                  Juillet

            Stage ou recherche                                        août, septembre, octobre

            Remise de mémoire                                       Octobre - Avril

Banquier Islamique Certifié (BIC)

Le certificat de Banquier Islamique Certifié (BIC) est délivré par le Conseil Général des Banques et Institutions Financières Islamiques, un organisme à but non lucratif représentant les Institutions financières Islamiques (IFI) au niveau mondial.

La formation BIC a pour objectif d’améliorer les compétences du personnel de l’industrie de la finance islamique. Elle couvre les fondamentaux de la finance islamique, les produits et opérations bancaires islamiques ainsi que la gouvernance chariatique.

Le BIC est destiné aux employés des IFI à différents niveaux, mais aussi aux professionnels des autres institutions financières et aux universitaires qui souhaitent découvrir la pratique bancaire islamique.

Cette certification donne aux titulaires une reconnaissance professionnelle de la part du secteur financier islamique, facilite le développement professionnel et ouvre la voie à une carrière plus spécialisée.

Contenu de la formation :

  1. Introduction aux transactions de la finance islamique
  2. Système bancaire islamique
  3. Opérations de financement islamique
  4. Opérations d'investissement islamique
  5. Services bancaires islamiques
  6. Supervision de la chariatique des institutions financières islamiques

À propos de Banquier Islamique Certifié (BIC)

Informations complémentaires :

                    Les frais de participation sont de 950 000 F CFA  |CESAG  Tel: 00221708480793|Email : abdou.diaw@cesag.edu.sn / aoafi@cesag.edu.sn |

Planning des sessions de formation certifiante pour l’année 2020

© 2020 | CESAG - Boulevard du Général DE GAULLE | B.P 3802 Dakar | Tél : (221)33 839 73 60 | Fax : (221) 33 821 32 15 |